La pomme de terre est la deuxième denrée alimentaire en Afrique de l'est.
Photo: © GIZ

Le programme mondial SEWOH pour la chaîne de valeur pomme de terre

Dans le cadre de l'initiative spéciale 'Un seul monde sans faim' du BMZ, le programme mondial 'Promotion des chaînes de valeur favorables à la nutrition en Afrique de l'est' est actuellement mis en œuvre au Kenya et en Ouganda. En coopération avec les partenaires locaux, le programme aide les petits exploitants agricoles à améliorer le rendement des cultures de pomme de terre.

Au Kenya, la pomme de terre est la deuxième denrée alimentaire la plus importante après le maïs; elle est source de revenus pour quelque 800 000 exploitants agricoles dont un tiers sont des femmes. La pomme de terre est aussi une denrée alimentaire de base importante en Ouganda. Son rendement élevé et son cycle cultural court (90 à 120 jours) en comparaison à d'autres cultures, ainsi que ses propriétés nutritionnelles et physiologiques font de la pomme de terre un élément important pour répondre à la demande locale en denrées alimentaires et pour renforcer la sécurité alimentaire

Le programme mondial 'Promotion des chaînes de valeur favorables à la nutrition en Afrique de l'est', mis en œuvre par la GIZ pour le compte du Ministère fédéral allemand de la coopération économique et du développement (BMZ), aide les petits exploitants agricoles au Kenya et en Ouganda à améliorer de manière durable le rendement et la qualité de leur production de pommes de terre. Ce programme a été conçu de manière à contribuer à l'amélioration de la nutrition des personnes souffrant de malnutrition et à renforcer le partage d'expertise au Kenya et en Ouganda.

Le programme mondial fait partie de l'initiative spéciale 'Un seul monde sans faim' (SEWOH) du Ministère fédéral allemand de la coopération économique et du développement (BMZ).

Formation au Kenya

L'objectif global du programme est le suivant: les potentialités d'une chaîne de valeur pomme de terre favorable à la nutrition sont utilisées dans quelques régions choisies au Kenya et en Ouganda. Outre la coordination du secteur de la pomme de terre, le programme mondial --en collaboration avec le Service de vulgarisation agricole et le Centre international pour la pomme de terre (CIP)-- aide les petits exploitants agricoles des régions kenyanes de Nyandarua et Bungoma de production de la pomme de terre à améliorer leur rendement en pomme de terre et à améliorer l'alimentation des populations rurales souffrant de malnutrition.
Ce faisant, les exploitants agricoles reçoivent une formation en matière de "bonne pratique agricole". A cet effet, les premières sessions de "Formation des formateurs (FF) ont eu lieu en avril 2017 et ont ciblé les agents de vulgarisation agricole. Une fois qualifiés, ces agents de vulgarisation procèdent à la formation de groupes constitués de 25 exploitants agricoles par saison. En outre, les agents de vulgarisation ayant bénéficié d'une formation forment aussi des exploitants agricoles principaux lesquels forment, à leur tour, d'autres exploitants. A l'horizon 2021, 12 000 exploitants agricoles auront été formés selon cette formule au Kenya. Afin d'améliorer la situation nutritionnelle en milieu rural, une formation sera également assurée en matière d'amélioration de l'hygiène, de stockage, de transformation et de préservation des denrées alimentaires. Enfin, le programme encourage le partage d'expériences entre producteurs, transformateurs, chercheurs et décideurs politiques au niveau national dans le but de mettre en place une base durable et permanente de connaissances innovantes susceptibles de renforcer le secteur.

Auteurs: Gert Reinberger et Karina Brenneis, Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH, Bonn, Allemagne

Animation du groupe de travail transfrontalier sur la pomme de terre

La Société agricole allemand (DLG) a été mandatée par la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH en tant que partenaire stratégique sur la question de la chaîne de valeur pomme de terre. La GIZ travaille actuellement dans sept pays sur le domaine prioritaire de la chaîne de valeur pomme de terre. En 2015, un groupe de travail transfrontalier a été constitué dans le but de renforcer les échanges, la gestion des connaissances et la coopération sud-sud. Ce groupe est constitué de représentants du Kenya, de l'Ouganda, du Cameroun, du Nigéria, du Mali, de la Tunisie et de l'Inde.

L'expertise allemande et européenne sera également incorporée aux activités du projet; des actions de formation (phytophthora et marketing direct, par exemple) seront programmées selon les besoins. La DLG assurera l'animation et la coordination technique du groupe de travail sur la pomme de terre. Outre l'organisation de visites aux foires commerciales comme, par exemple, la foire Agritechnica qui se tient à Hanovre, en Allemagne, au mois de novembre; deux réunions du groupe de travail sur la pomme de terre ont été programmées cette année; la première s'est tenue à la mi-juillet en Inde (Hassan, Karnataka); la deuxième réunion se tiendra au Kenya au mois de novembre.

Auteurs: Daniela Böhm, Société agricole allemande (DLG), Frankfurt am Main, Allemagne.

Pour plus d'informations: Initiative spéciale "Un seul monde sans faim" - SEWOH