04.08.2017

Basé à Accra, au Ghana, le Forum pour la recherche agricole en Afrique (FARA) a été conçu à la fin des années 90 par des universitaires et des responsables d’organismes donateurs et est aujourd’hui l’organe technique de la Commission de l’Union Africaine sur les questions relatives aux sciences agricoles, à la technologie et à l’innovation.

Adebayo Abass, de l’Institut international d’agriculture tropicale (IITA), a fait remarquer que de nombreux pays africains avaient déjà adopté la bioéconomie dans leurs politiques. Abass a souligné la nécessité de former plus d’universitaires dans ce domaine. Il estime qu’en recourant à ne nouvelles technologies, les entreprises pourraient dès 2020 utiliser la biomasse pour produire en Afrique et que ces industries pourraient participer à hauteur de 20 pour cent au PIB du continent d’ici à 2030. « Ce qui importe, c’est que nous produisions avec la biomasse plutôt que de l’exporter et que nous ne compromettions pas la production alimentaire et l’environnement ».

Mike Gardner, journaliste, Bonn/Allemagne