04.08.2017

« Les processus de la bioéconomie sont omniprésents. Ils concernent tous les secteurs, biologisent l’économie tout entière », fait remarquer le Président du Conseil allemand de la bioéconomie, von Braun. Les matières tirées de la production de biomasse pourraient être directement utilisées. Elles pourraient être traitées et incorporées dans de nouveaux produits basés sur la biomasse. Et l’intelligence biologique pourrait être appliquée à de nouveaux produits et processus. Von Braun est également directeur du Centre pour la recherche sur le développement (ZEF), un institut international affilié à l’université de Bonn qui conduit des recherches interdisciplinaires sur de questions liées au développement.

Von Braun a souligné le rôle essentiel joué par la science et l’innovation dans la résolution de problèmes tels que ceux liés aux objectifs apparemment concurrents entre l’alimentation humaine et l’alimentation du bétail, la bioénergie et la conservation de la nature et des ressources naturelles. Il a également mis l’accent sur la nécessité de mesurer précisément les progrès accomplis dans le domaine de la bioéconomie.