Producteur de pommes de terre devant son nouvel entrepôt dans le comté isolé de Nyandarua Nord, Kenya.© FIDA

Lancement de l’initiative d’investissement dans l’amélioration des moyens de subsistance

Unilever, Acumen et le Clinton-Giustra Enterprise Partnership, une initiative de la fondation Clinton, ont lancé l’initiative d’investissement dans les moyens de subsistance (Enhanced Livelihoods Investment Initiative – ELII) visant à améliorer la situation de 300 000 petits exploitants agricoles et de leurs communautés en Afrique, en Asie du Sud, en Amérique latine et dans les Caraïbes.

Trois institutions opérant au niveau international, à savoir la multinationale Unilever, l’organisation philanthropique Acumen et le Clinton-Giustra Enterprise Partnership, ont annoncé qu’elles intervenaient en partenariat dans l’initiative d’investissement dans les moyens de subsistance (ELII) dans le but de soutenir les petits exploitants agricoles du monde entier. Selon un communiqué de presse des trois institutions publié cette année en février, l’ELII sera une initiative d’investissement minimum de 10 millions de dollars US sur trois ans, initiative visant à catalyser la croissance économique et réduire la pauvreté dans les communautés à faible revenu des pays en développement, tout en créant des filières plus inclusives et durables. Un des principaux objectifs du partenariat, qui tire parti des approches fondées sur le marché d’Acumen et du Clinton Giustra Enterprise Partnership pour atténuer la pauvreté, consistera à créer et développer des entreprises privées destinées à soutenir les petits exploitants agricoles et à les faire bénéficier des chaînes d’approvisionnement et des réseaux de distribution mondiaux d’Unilever.

Les trois institutions partenaires sont persuadées que ce nouveau partenariat améliorera l’existence des petits exploitants agricoles en leur donnant la possibilité de tirer parti des marchés et des réseaux de distribution mondiaux et en permettant à des milliers de personnes d’améliorer leurs compétences et de sortir de la pauvreté.

Dans ce contexte, les organisations partenaires ont souligné que selon le Fonds international de développement agricole (FIDA), à l’échelle mondiale, 2,5 milliards de personnes pratiquent l’agriculture familiale, ce qui représente environ 500 millions de petites exploitations agricoles produisant 80 pour cent des produits alimentaires consommés dans les marchés émergents, de l’Asie du Sud à l’Afrique subsaharienne. De plus, la tendance à l’accroissement de la demande alimentaire mondiale dans les pays développés et les pays émergents, tendance s’expliquant en partie par la croissance démographique, constitue une condition favorable à l’expansion des petites exploitations agricoles.

Toutefois, bon nombre de ces dernières ont du mal à accéder aux innovations agricoles susceptibles de les sortir de la pauvreté et à les adopter, dans la mesure où les entreprises qui leur offrent ces produits et ces services doivent franchir un certain nombre d’obstacles pour atteindre ces clients et rester rentables.

En tirant parti des résultats d’une récente étude intitulée Growing Prosperity: Developing Repeatable Models® to Scale the Adoption of Agricultural Innovations, les investissements d’Unilever, d’Acumen et du Clinton-Giustra Enterprise Partnership aideront ces entreprises à surmonter ces obstacles.

Dans le communiqué de presse, les trois partenaires font remarquer que de même, pour les corporations, l’approvisionnement responsable en produits agricoles bruts, qui est une priorité croissante, dépend en grande partie de la capacité à permettre aux agriculteurs de gérer des exploitations rentables pouvant garantir un approvisionnement fiable en matières premières tenant compte des meilleures pratiques d’éthique agricole. La mise en place de chaînes d’approvisionnement durables et inclusives doit également aller au-delà de la disponibilité de sources fiables et qualitatives de produits de base et doit faire progresser la prospérité des communautés en améliorant leurs moyens de subsistance et leur qualité de vie. L’initiative ELII a été spécialement conçue pour créer des entreprises agricoles et des modèles commerciaux novateurs, investir dans ces derniers et accélérer leur croissance, afin de permettre aux petits exploitants agricoles de prendre pied sur les marchés mondiaux.

Les trois institutions ont annoncé qu’elles allaient engager leurs équipes mondiales en Inde, en Afrique, en Amérique latine et dans les Caraïbes, dans un processus de collaboration visant à identifier les investissements nécessaires, à fournir les capitaux, à offrir l’expertise technique indispensable et à renforcer les capacités de manière à favoriser le développement des entreprises et soutenir les activités de mesure de l’impact.

(acumen/wi)

Pour en savoir plus:
Acumen
Unilever
Clinton-Giustra Enterprise Partnership
Clinton Global Initiative

l’étude Acumen:
Growing Prosperity: Developing Repeatable Models® To Scale The Adoption Of Agriculture Innovations