Forêt voyant de base à haute.

Tous les ans, environ 12 millions d’hectares de forêt disparaissent de la surface du globe.
Photo : Shutterstock

L’Allemagne adhère à la Tropical Forest Alliance

À l’occasion de la 4ème réunion annuelle de la Tropical Forest Alliance 2020 à Bogota, Colombie, le gouvernement allemand a annoncé son adhésion à ce partenariat public-privé mondial. L’Allemagne accroît ainsi son engagement en faveur des chaînes d’approvisionnement sans déforestation.

Par l’intermédiaire du ministère fédéral de l’Environnement (BMU) et du ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement (BMZ), le gouvernement fédéral allemand vient d’adhérer à la Tropical Forest Alliance. Ces deux ministères soutiennent l’application de mesures de grande ampleur pour la protection et l’exploitation durable des forêts tropicales depuis de nombreuses années. En participant activement à la Tropical Forest Alliance, l’Allemagne accroît son engagement en faveur des chaînes d’approvisionnement sans déforestation.

« Les forêts tropicales jouent un rôle d’importance mondiale pour le climat et la protection de la biodiversité, » a déclaré Svenja Schulze, ministre fédérale allemande de l’Environnement. « Compte tenu de l’ampleur dramatique de la destruction des forêts, nous devons joindre nos efforts à ceux du secteur privé et de la société civile. Ce n’est qu’ensemble que nous pourrons concrétiser l’idée de chaînes d’approvisionnement sans déforestation. »

Gerd Müller, ministre allemand de la Coopération économique et du Développement a déclaré que « Par l’intermédiaire de la Tropical Forest Alliance, de plus en plus d’entreprises s’engagent à stopper la destruction des forêts pour nos produits de consommation. » « Après tout, les forêts assurent un moyen de subsistance à plus de 1,6 milliard de personnes. Elles sont une source d’aliments et de revenus et contribuent à lutter contre l’érosion et les inondations. Il n’empêche que toutes les quatre secondes, l’équivalent d’un terrain de football de forêt disparaît. Cela a des conséquences dramatiques. La perte de diversité est jusqu’à plusieurs centaines de fois supérieure à ce qu’elle était.  Le changement climatique va en s’accélérant. Des millions de personnes perdent leurs moyens d’existence. Nous pouvons mettre un terme à cette situation en protégeant systématiquement et durablement les forêts. »

Tous les ans, environ douze millions d’hectares de forêt disparaissent de la surface de la planète. Sous les tropiques, la production de matières brutes telles que l’huile de palme, le soja et les bovins représente la moitié de la déforestation. Ces dernières années, un nombre croissant d’entreprises internationales se sont engagées à faire en sorte que leurs chaînes d’approvisionnement agricole soient sans déforestation. La Tropical Forest Alliance (TFA) soutient la mise en œuvre de ces engagements en constituant une plateforme de mobilisation, d’échange et de transfert de connaissances.

Réunion annuelle de la Tropical Forest Alliance à Bogota, Colombie

Co-organisée par le gouvernement de Colombie et la TFA Colombie, la réunion annuelle 2019 de la Tropical Forest Alliance s’est déroulée du 6 au 8 mai. 
Sous le thème « A Forest Positive Future: Accelerating the Decade of Delivery », la 4ème réunion annuelle de la TFA a réuni 150 leaders gouvernementaux de haut niveau à l’échelle mondiale et régionale. Ces personnalités ont étudié la façon d’accélérer les efforts visant à réduire la déforestation due à la production de produits de base et de soutenir le développement économique durable aux confins des forêts.

(BMU / wi)

En savoir plus :

Lien avec la Global Forest Alliance 2020

Lien avec ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement (BMZ)

Lien avec le ministère fédéral de l’Environnement (BMU)