Est-ce que, stimulé par des incitations financières et un cadre économique favorable, l’investissement en Afrique entraînera réellement une croissance économique et la création d’emplois sur le continent ?
Photo: © Tobias Bexten
<< Première < Précédente Page 1 Page 2 Page 3 Page 4 Page 5 Page 6 Suivante > Dernière >>
À Bonn, Allemagne, en septembre dernier, un groupe de politiciens, d’universitaires et de représentants d’ONG a exprimé son point de vue sur le Plan Marshall du gouvernement allemand pour l’Afrique et a examiné ce que la coopération avec le continent nécessite réellement.

À Bonn, Allemagne, en septembre dernier, L’Institut allemand de développement (DIE), un important groupe de réflexion sur le développement mondial et la coopération internationale, ainsi que l’Institut allemand Südwind pour l’économie et l’œcuménisme, ont organisé un débat de groupe portant sur le Plan Marshall avec l’Afrique. Ce plan a été lancé plus tôt cette année par le ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ) pour promouvoir le développement et la paix.

Le Plan Marshall pour l’Afrique s’appuie sur l’hypothèse selon laquelle, stimulé par des incitations financières et un cadre économique favorable, l’investissement apportera la croissance économique, la création d’emplois et la réduction de la migration.

<< Première < Précédente Page 1 Page 2 Page 3 Page 4 Page 5 Page 6 Suivante > Dernière >>