Avant d’entrer dans une maison pour la décontaminer, les membres de l’équipe sont équipés de combinaisons de sécurité. Gestion de l’épidémie en Sierra Leone.
Photo: © Corporal Paul Shaw/MOD

La lutte contre la maladie à virus Ébola en RDC

La mise en œuvre d’une vaccination « en anneau » a pour but de stopper l’épidémie Ébola en République démocratique du Congo. L’épidémie a officiellement été déclarée le 8 mai 2018. À ce jour, trois zones sanitaires de la province de l’Équateur, dans le nord-ouest du pays, ont été touchées.

Dans son Rapport de situation externe 4, publié le 20 mai 2018, l’Organisation mondiale de la santé déclare que l’épidémie Ébola en République démocratique du Congo (RDC) continue de progresser.

Selon ce rapport, 51 cas de maladie à virus Ébola ont été enregistrés en RDC, dont 27 ont été mortels. Les premiers cas ont été signalés début mai et l’épidémie a officiellement été déclarée le 8 mai 2018. Il s’agit de la neuvième épidémie Ébola en République démocratique du Congo au cours des quatre dernières décennies, la plus récente remontant à mai 2017.
Trois zones sanitaires de la province de l’Équateur, dans le nord-ouest du pays, ont été touchées : Bikoro, Iboko et Wangata. Bikoro, une localité rurale isolée, reste l’épicentre de l’épidémie et compte 56,9 pour cent de tous les cas rapportés et 81,5 pour cent de tous les décès enregistrés. Mais les zones urbaines sont également touchées.  Wangata, une agglomération de près de 1,2 million d’habitants, est une des trois zones sanitaires de Mbandaka.

Risque élevé au niveau national

Actuellement, l’OMS considère que le risque pour la santé publique est très élevé au niveau national. Cela tient à la gravité de la maladie, à l’insuffisance d’informations épidémiologiques et au retard de détection des premiers cas, autant de facteurs qui rendent difficile d’évaluer l’ampleur et la couverture géographique de la maladie. Au niveau mondial, le risque est actuellement considéré comme faible.

Sur la base des informations actuellement disponibles, l’OMS déconseille l’application de toutes restrictions concernant les voyages ou les échanges commerciaux avec la République démocratique du Congo. Au 18 mai 2018, 20 pays avaient mis en œuvre un dépistage à l’arrivée des voyageurs internationaux venant de la République démocratique du Congo et actuellement aucune restriction au trafic international n’est en place. 

Le Rapport de l’OMS souligne que les informations sur la portée de l’épidémie restent limitées et que des investigations sont en cours.

Mise en œuvre de la vaccination « en anneau » contre la maladie Ébola

Avec le soutien de l’OMS et de ses partenaires, le gouvernement de la RDC se prépare à vacciner les populations à haut risque contre la maladie à virus Ébola dans les zones sanitaires touchées. Il met en œuvre une vaccination « en anneau » avec le vaccin rVSV-ZEBOV, non encore homologué, initiative selon laquelle le vaccin est offert aux personnes entrées en contact (les contacts) avec des cas confirmés et aux contacts des contacts.
Une stratégie de vaccination « en anneau » s’appuie sur l’identification, aussi tôt que possible, de tous les contacts et contacts des contacts d’un cas récemment confirmé. Les équipes sur le terrain ont intensifié la recherche et le suivi de tous les contacts. Le 21 mai 2018, l’OMS rapportait qu’à ce jour plus de 600 contacts avaient été identifiés.
Le vaccin s’est avéré très efficace contre Ébola lors d’un test à grande échelle réalisé en Guinée en 2015. Sur les 5 837 personnes vaccinées, aucun cas d’Ébola n’avait été enregistré neuf jours ou plus après la vaccination. 

Pendant que le vaccin attend d’être examiné par les autorités réglementaires compétentes,  le Groupe consultatif stratégique d’experts sur la vaccination (SAGE) de l’OMS a recommandé l’utilisation du vaccin rVSV-ZEBOV dans le cadre d’un protocole d’accès élargi/d’usage compassionnel lors des épidémies Ébola liées à la souche Ébola Zaïre, comme c’est actuellement le cas en RDC.

Lire les rapports de situation externe de l’OMS sur l’épidémie de maladie à virus Ébola en RDC: Rapports de situation sur l'épidémie d'Ebola en République démocratique du Congo

(WHO/ile)