Invités à la soirée de réception pour le panel des entreprises organisé à Berlin en janvier.De gauche à droite : Bernhard Krüsken (DBV), Carl-Albrecht Bartmer (DLG), Torsten Spill (OA), Albert Engel (GIZ).
Photo: © giz

La GIZ au Forum mondial de l’alimentation et de l’agriculture à Berlin

Le Forum mondial de l’alimentation et de l’agriculture organisé cette année à Berlin a examiné la question de l’utilisation de l’eau dans l’agriculture. La Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH a organisé deux panels d’experts et a participé au Panel économique international.

Le Forum mondial annuel de l’alimentation et l’agriculture (Global Forum for Food and Agriculture – GFFA), dont les travaux se sont déroulés du 19 au 21 janvier 2017, s’est tenu pour la neuvième fois à Berlin dans le cadre de la Semaine verte internationale (IGW), la plus importante exposition mondiale grand public au service des secteurs alimentaires, agricoles et horticoles. Cette année, le thème du Forum était « l’agriculture et l’eau – clé de l’alimentation mondiale ». D’importants acteurs des milieux politiques, du monde des entreprises, de la communauté universitaire, de la recherche et de la société civile se sont rencontrés dans des panels d’experts et lors de sessions plénières pour examiner la question de l’utilisation durable de l’eau dans l’agriculture. Leurs réflexions ont particulièrement mis l’accent sur deux questions : premièrement, quelle contribution l’agriculture (secteur qui consomme le plus d’eau à l’échelle mondiale) peut-elle apporter à l’utilisation plus durable de cette ressource vitale, et deuxièmement, comment peut-on garantir l’accès de l’agriculture à l’eau (et, ce faisant, la sécurité alimentaire d’une population mondiale croissante).

Le Forum a atteint son apogée politique avec son Panel international organisé par le ministère fédéral allemand de l’Alimentation et de l’Agriculture (BMEL) et ce plus important sommet mondial de ministres de l’Agriculture a mis un terme au GFFA. Les ministres de l’Agriculture de 83 pays représentant tous les continents ont participé aux deux manifestations. Dans un communiqué final, ils ont souligné que l’utilisation durable de l’eau dans l’agriculture est une priorité politique de l’agenda mondial. Sans un accès suffisant et garanti à l’eau potable, il est impossible de nourrir une population mondiale croissante.
La GIZ a coorganisé deux panels d’experts dont les réflexions étaient axées sur deux thèmes : « Les trois facettes d’une même pièce : l’agriculture et l’eau en Chine » et « La gestion intégrée de la terre et de l’eau – pierre angulaire d’un monde libéré de la faim ». 

En tant que membre du GFFA Berlin e.V., la GIZ a également coorganisé le Panel économique international et la réception en soirée. Le thème du Panel économique était le suivant : « L’eau, l’alimentation et l’agriculture : des enjeux pour les agriculteurs et l’agroalimentaire ». Là encore, l’accent a été mis sur la façon dont l’agriculture peut utiliser durablement l’eau en tant que ressource de plus en plus rare et assurer la sécurité alimentaire d’une population mondiale croissante. Les intervenants, parmi lesquels le ministre chinois de l’Agriculture, Han Changfu, ont convenu que le problème ne pouvait être résolu que par une coopération entre tous les acteurs concernés. Un élément crucial, de ce point de vue, est l’élaboration de technologies innovantes en faveur d’une utilisation plus efficace de l’eau.

Panel de haut niveau de la FAO : le gaspillage de l’eau

Les questions de distribution et les modes de consommation occidentaux ont également été une priorité des discussions, et ces aspects ont été analysés, parmi d’autres, par le panel de haut niveau de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). Les conclusions du panel de la FAO peuvent être résumées comme suit. Dans les pays occidentaux, l’actuel modèle de consommation est très gourmand en ressources et n’est pas durable. En plus d’une forte consommation de ressources, de nombreux pays industrialisés jettent des millions de tonnes de produits alimentaires à la poubelle – si bien que des milliers de litres sont indirectement gaspillés chaque année. Parallèlement, une quantité considérable d’eau est utilisée pour des cultures qui ne contribuent qu’indirectement à la sécurité alimentaire, par exemple la culture à grande échelle de soja gourmand en eau ou la production de combustibles organiques. Par ailleurs, la concentration croissante des terres complique considérablement l’accès de nombreux petits exploitants agricoles à l’eau potable, sans compter que leur droit à l’eau – un droit de l’homme – est souvent ignoré. 

La GIZ était également représentée à un stand très visité du marché GFFA de la coopération où elle a présenté ses travaux, notamment dans les domaines de l’agriculture, du développement rural et de la sécurité alimentaire, dans leur rapport avec l’eau.

Helmut Albert, GIZ GmbH, Eschborn

Pour en savoir plus:Gffa-berlin et Gffa-wirtschaft