Principal objectif des investissements de la DEG au Cambodge : préserver les revenus des petits exploitants agricoles.
Photo: © nalin a/Flickr.com

La DEG investit dans une rizerie au Cambodge

La société d’investissement et de développement DEG (Deutsche Investitions- und Entwicklungsgesellschaft mbH) investit dans l’amélioration de la production de riz au Cambodge. L’objectif visé est d’améliorer la capacité de production d’une rizerie et par conséquent de préserver les revenus de petits exploitants agricoles dans le sud du Cambodge.

La Deutsche Investitions- und Entwicklungsgesellschaft mbH  (DEG) investit dans la production de riz sur le futur marché du Cambodge. Elle accorde un prêt en quasi-fonds propres d’un montant de 15 millions de dollars US à la société Angkor Kasekam Roongroeng Co. LtD (AKR) pour l’agrandissement d’une rizerie. Créée en 2000, cette entreprise familiale cambodgienne achète aux petits exploitants agricoles locaux du riz paddy dont elle assure la transformation et la commercialisation.

Selon un communiqué de presse de la DEG, cette entreprise est spécialisée dans la production de riz parfumé de haute qualité et possède une rizerie moderne pouvant transformer jusqu’à 250 000 tonnes de riz par an. Les investissements prévus devraient permettre de mieux tirer parti de cette capacité de production à l’avenir et d’accroître la valeur ajoutée. Au-delà de cet objectif, l’entreprise agrandit également ses installations de séchage et de stockage. L’investissement total pour ce projet s’élève à 22 millions de dollars US.

AKR achète le riz décortiqué à des dizaines de milliers d’agriculteurs sous contrat installés dans quatre provinces du sud du Cambodge. Selon la DEG, le riz de première qualité gagne en popularité et représente environ 35 pour cent de la production. L’objectif est d’accroître ce pourcentage.
Les balles de riz obtenues pendant la transformation sont utilisées par Angkor Bio Cogen, la filiale de l’entreprise, pour produire de l’énergie renouvelable. Selon la DEG, cette particularité en fait le premier projet entrant dans le cadre du Clean Development Mechanism (CDM) Cambodia (mécanisme de développement propre du Cambodge) qui vise à réduire les émissions néfastes pour le climat.
En plus de financer les investissements, la DEG offre à l’entreprise des mesures d’accompagnement, par exemple dans le contexte de la coopération avec les exploitants agricoles ou de l’adoption de variétés de riz biologique.

Dans son communiqué de presse, la DEG, une filiale du groupe KfW, souligne que le financement d’entreprises sur les marchés de demain, comme au Cambodge, est une de ses priorités stratégiques. Rien qu’en 2014, elle a assuré des financements s’élevant à 855 millions d’euros pour faciliter le progrès et offrir des perspectives aux populations locales, en Afrique et sur d’autres marchés d’avenir.

(DEG/wi)

Pour en savoir plus: visiter le site de la société Angkor Kasekam Roongroeng Co. Ltd (AKR)