Insectes comestibles

Insectes comestibles

Insectes comestibles en Afrique

Depuis longtemps, les insectes contribuent à la sécurité alimentaire de nombreuses populations. Le manuel explique où trouver et comment collecter, préparer et cuisiner des espèces différentes d’insectes.

Cela fait des siècles que des populations collectent les presque 2 000 espèces d’insectes propres à la consommation humaine. Aujourd’hui, on estime que les insectes font partie des régimes alimentaires d’environ 2,5 milliards de personnes, principalement dans certaines régions d’Afrique, d’Amérique latine et d’Asie. Le manuel « Insectes comestibles en Afrique », publié par le Centre Technique de Coopération Agricole et Rurale (CTA) et Agrodok, se concentre sur le continent africain où sont présentes environ 250 expèces. Selon les auteurs, la valeur nutritive des insectes n’a rien à envier à celle de la viande classique. Outre leur richesse en protéines, les insectes contiennent souvent de grandes quantités de fer. Cet avantage revêt une importance particulière, compte tenu du milliard de personnes, dont des enfants et des femmes enceintes, qui souffrent d’anémie.

Dans les tropiques, les insectes se récoltent principalement dans la nature. Le manuel en donne quelques exemples, dont le très populaire vers (chenille) mopane d’Afrique australe, le charançon du palmier et les termites, considérés comme des mets de choix dans tous les continents tropicaux. Les auteurs expliquent où trouver et comment conserver et prépares ces insectes. Mais si l’on souhaite vraiment favoriser la consommation d’insectes, la récolte dans la nature ne suffira pas. Les auteurs du manuel ont donc ajouté des exemples d’élevages d’insectes qui ont déjà fait leurs preuves : celui des grillons domestiques et celui du ver de farine jaune. En Thaïlande, il y a déjà 20 000 ménages qui élèvent des grillons pour la consommation domestique et la vente sur le marché.

(CTA/sri)

Télécharger la publication