15.04.2019

Cette initiative a été réalisée dans le cadre du projet de recherche accompagnant le programme mondial « Protection et réhabilitation des sols pour améliorer la sécurité alimentaire » mis en œuvre par la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) pour le compte du ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ).

En substance, les chefs de l’exploitation familiale et les autres membres de la famille – généralement leurs épouses – se mettent d’accord sur la durée des droits d’utilisation des sols et sur les règles de cessation de cet accord. Le processus de mise à l’essai de cet instrument a impliqué diverses parties prenantes locales – les villageois, leurs leaders traditionnels, l’administration du département et les prestataires de services publics de vulgarisation. Le mécanisme a été élaboré, évalué et adapté lors de dialogues et d’ateliers multipartites réguliers animés par le GRAF et TMG.

La mise en œuvre dans le village s’est effectuée étape par étape (voir Figure).