15.04.2019

Le taux de mortalité des filles qui se marient à un jeune âge est élevé. Leurs enfants courent également le risque de mourir en bas âge, comme en témoigne la forte mortalité infantile chez les jeunes mères.

ii) Normes et pratiques traditionnelles. Le mariage des enfants est motivé par des pratiques et coutumes traditionnelles et par le faible statut social accordé aux femmes et aux filles. Il y a également des contradictions entre ce que prévoient le droit commun et le droit coutumier en ce qui concerne la protection des enfants, le droit coutumier permettant aux filles de se marier dès qu’elles ont atteint la puberté. Les données dont nous disposons indiquent que pour chaque année qu’une fille se marie avant l’âge adulte, son niveau d’alphabétisation baisse de 5,6 pour cent. Ce faible niveau d’alphabétisation a une incidence sur l’hygiène et la santé au niveau du ménage et sur la future éducation des enfants élevés dans un tel ménage.