Faire la paix avec la nature

Notre monde est confronté à une triple urgence planétaire. Ce rapport montre comment ces trois crises environnementales interagissent, ont des causes communes, et ne peuvent donc être traitées efficacement que simultanément.

Le rapport Faire la paix avec la nature, publié par le Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE) en février 2021, propose un plan détaillé pour faire face à une triple urgence planétaire : le changement climatique, la perte de biodiversité et la pollution. 

Il expose la gravité de ces trois crises environnementales en s'appuyant sur des évaluations mondiales, notamment celles du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat et de la Plateforme intergouvernementale scientifique et politique pour la biodiversité et les services écosystémiques, ainsi que sur le rapport du PNUE sur l'avenir de l'environnement mondial, le Groupe international d'experts sur les ressources du PNUE et les nouvelles conclusions sur l'émergence de maladies zoonotiques telles que la COVID-19.

Les auteurs évaluent les liens entre les multiples défis environnementaux et de développement, et expliquent comment les progrès scientifiques et l'élaboration de politiques audacieuses peuvent ouvrir la voie à la réalisation des objectifs de développement durable d'ici 2030 et à un monde neutre en carbone d'ici 2050, tout en infléchissant la courbe de la perte de biodiversité et en réduisant la pollution et les déchets. Emprunter cette voie signifie innover et investir uniquement dans des activités qui protègent à la fois l'être humain et la nature. La réussite passe notamment par la restauration des écosystèmes et l'amélioration de la santé des populations, ainsi que par la stabilité du climat.

En pleine vague d'investissements visant à redynamiser les économies touchées par la pandémie de COVID-19, le plan d'action souligne l'opportunité et l'urgence d'une action ambitieuse et immédiate. Celui-ci définit également les rôles que chacun, qu’il s’agisse des gouvernements et des entreprises, des communautés ou des individus, peut et doit jouer. L'année 2021, lors de laquelle auront lieu les prochaines réunions de la convention sur le climat et la biodiversité, la COP 26 de la CCNUCC et la COP 15 de la CDB, est particulièrement cruciale. En effet, à l’occasion de ces réunions, les gouvernements devront définir des objectifs synergiques et ambitieux pour sauvegarder la planète en réduisant de près de moitié les émissions de gaz à effet de serre au cours de cette décennie, et en conservant et en restaurant la biodiversité.

Le rapport présente les résultats qu’un changement transformateur apporterait, et la manière dont la prospérité, l'emploi et une plus grande égalité en bénéficieraient. Un changement de grande envergure impose de revoir la manière dont nous valorisons la nature, les investissements qui y sont faits, la manière d'intégrer cette valeur dans les politiques et les décisions à tous les niveaux, de revoir les subventions et d'autres éléments des systèmes économiques et financiers, et d'encourager l'innovation dans les technologies et les modèles commerciaux durables. Les investissements privés massifs dans la mobilité électrique et les carburants de substitution montrent comment des industries entières reconnaissent les avantages potentiels d'une évolution rapide.

(PNUE/ile)

Pour en savoir plus et télécharger le rapport Faire la paix avec la nature sur le site internet du PNUE 

Commentaires sur les nouvelles

Ajoutez un commentaire

×

Le nom est requis!

Enter valid name

Une adresse e-mail valide est requise!

Enter valid email address

Un commentaire est requis!

Captcha Code Can't read the image? Click here to refresh

Captcha is required!

Code does not match!

* Ces champs sont obligatoires.

Soyez le premier à faire un commentaire
Cookie settings