Des tempêtes de poussière du désert pourraient se produire plus souvent par suite du changement climatique.<br />Photo. © Molly John (Flickr.com)

Des tempêtes de poussière du désert pourraient se produire plus souvent par suite du changement climatique.
Photo. © Molly John (Flickr.com)

Exode attendu au Moyen-Orient et en Afrique du Nord suite au changement climatique

Selon une étude de l’Institut Max Planck de chimie et de l’Institut de Chypre, des parties du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord pourraient devenir inhabitables du fait du changement climatique. Le nombre des réfugiés climatiques pourrait augmenter de façon dramatique à l’avenir.

Des chercheurs de l’Institut Max Planck de chimie et de l’Institut de Chypre à Nicosie ont calculé que les températures au Moyen-Orient et en Afrique du Nord pourraient atteindre des niveaux si élevés qu’elles pourraient compromettre la survie humaine. L’objectif convenu lors du récent sommet sur le climat de Paris, qui vise à limiter à deux degrés Celsius la hausse de la température de la Terre, ne sera pas suffisant pour  empêcher ce scénario. L’auteur principal de l’étude, le professeur Jos Lelieveld, directeur à l’Institut Max Planck de chimie et professeur à l’Institut de Chypre, craint que, dans les régions déjà très chaudes du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord, les températures en été augmentent  plus de deux fois plus rapidement que le réchauffement planétaire moyen. Cela signifie que, pendant les périodes les plus chaudes, les températures au sud de la Méditerranée pourraient atteindre 46 degrés Celsius au milieu du siècle.

Lelieveld et ses collègues ont étudié de quelle façon les températures allaient évoluer au Moyen-Orient et en Afrique du Nord au cours du 21ème siècle. Le résultat est extrêmement alarmant : même si la température de la Terre ne devait augmenter en moyenne que de deux degrés Celsius par rapport à l'époque préindustrielle, la température en été dans ces régions augmentera de plus du double. Au milieu du siècle, pendant les périodes les plus chaudes, les températures ne tomberont pas en dessous de 30 degrés la nuit et pendant la journée, elles pourraient atteindre 46 degrés Celsius. À la fin du siècle, les températures de midi pendant les journées chaudes pourraient même grimper à 50 dégrés Celsius. Une autre constatation : les vagues de chaleur pourront se produire dix fois plus souvent qu’aujourd’hui. 
Vers le milieu du siècle, les journées extrêmement chaudes seront au nombre de 80 au lieu de 16 aujourd’hui

En outre, la durée des vagues de chaleur en Afrique du Nord et au Moyen-Orient va se prolonger de façon spectaculaire. Entre 1986 et 2005, il faisait très chaud pendant une durée moyenne d'environ 16 jours. Au milieu du siècle, il fera exceptionnellement chaud pendant 80 jours par an et, à la fin du siècle, jusqu'à 118 jours et ce, même si les émissions de gaz à effet de serre diminuent à nouveau après 2040.
Le chercheur atmosphérique Jos Lelieveld est convaincu que le changement climatique aura un impact majeur sur l'environnement et la santé des populations dans ces régions. « Le changement climatique aura pour effet de considérablement détériorer les conditions de vie au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Des vagues de chaleur prolongées et des tempêtes de poussière du désert rendront certaines régions inhabitables, ce qui va sûrement contribuer à la pression migratoire », affirme Jos Lelieveld.
Les chercheurs des deux instituts s’accordent pour dire que le changement climatique peut contribuer à une détérioration massive des conditions de vie des personnes vivant en Afrique du Nord et au Moyen-Orient et que, par conséquent, de nombreuses personnes seront tôt ou tard forcées de quitter la région.

(mpg/wi)

Références : J. Lelieveld, Y. Proestos, P. Hadjinicolaou, M. Tanarhte, E. Tyrlis, G. Zittis: Strongly increasing heat extremes in the Middle East and North Africa (MENA) in the 21st century. Climatic Change, doi:10.1007/s10584-016-1665-6, 2016.

K. Klingmüller, A. Pozzer, S. Metzger, G. Stenchikov, and J. Lelieveld: Aerosol optical depth trend over the Middle East; Atmospheric Chemistry and Physics, 16, 5063-5073, 2016.