14.11.2019

Mettre en place des regroupements d’entreprises efficaces, en leur fournissant des services commerciaux leur permettant de renforcer leur spécialisation dans certains créneaux ainsi que les liens entre les entreprises les plus productives et les autres, et s’atteler au problème de la pénurie de compétences.

2. Encourager la création de réseaux de production régionaux pour favoriser les économies d’échelle entre les pays africains, attirer de nouveaux investisseurs, développer les complémentarités au sein des chaînes de valeur et éviter une course au moins-disant en matière de concurrence. Des normes régionales aident les petits exploitants à intégrer les chaînes de valeur régionales, notamment dans l’agriculture qui représente 50 pour cent de la totalité des emplois. 

3. Renforcer les capacités des entreprises à prospérer sur de nouveaux marchés. Les politiques publiques peuvent apporter un soutien supplémentaire aux exportateurs grâce à la suppression des obstacles non tarifaires aux échanges continentaux, la simplification des procédures administratives et des services douaniers, et l’amélioration des infrastructures d’interconnexion – en particulier en ce qui concerne les trajets aériens, les routes et les ports.

Publié pour la première fois en 2018, le rapport Dynamiques du développement en Afrique vise à approfondir le dialogue et la collaboration internationaux concernant le programme d’action panafricain pour l’intégration et la transformation, conformément à la vision et aux aspirations de l’Agenda 2063.