Dématérialisation de l’alimentation : aborder de front les défis de l’ère numérique

À l’heure où la technologie devient omniprésente dans notre vie, l’édition 2018 de l’Observatoire du droit à l’alimentation et à la nutrition se penche sur l’impact de cette nouvelle ère sur l’alimentation, notre source de vie, d’identité et de relations sociales.

En 2008, le premier numéro de l’Observatoire du droit à l’alimentation et à la nutrition a été publié et est devenu la publication phare du Réseau mondial pour le droit à l’alimentation et à la nutrition ces dix dernières années. Le Consortium de l’Observatoire et le Réseau mondial pour le droit à l’alimentation et à la nutrition comprennent environ 30 organisations de la société civile et mouvements sociaux.
Le présent rapport, intitulé Observatoire du droit à l’alimentation et à la nutrition – Dématérialisation de l’alimentation : aborder de front les défis de l’ère numérique et publié en septembre 2018, a été présenté à la FAO (Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture), à Rome, Italie.

Selon ce rapport, au cours des dernières décennies, des acteurs privés ont accru leur contrôle de domaines publics tels que l’éducation et la santé – piliers des droits de l’homme – pour en tirer des profits. La nourriture, bien sûr, fait l’objet d’un commerce depuis des siècles, mais l’échec récent de la régulation des marchés a entraîné sa complète marchandisation.

Toujours selon ce rapport, ces événements ont profondément affecté les communautés rurales en les privant de leurs ressources productives (terres, eau et semences, par exemple). Cela a porté préjudice à l’environnement dont la dégradation empire de jour en jour et a modifié nos régimes alimentaires pour le pire, des millions de personnes souffrant des conséquences de la malnutrition (diabète et obésité, notamment). Plus généralement, le rapport indique que 2017 a été la troisième année consécutive d’augmentation des taux de sous-alimentation : l’année dernière, le nombre absolu de personnes sous-alimentées a approché les 821 millions, contre environ 804 millions en 2016. Le rapport précise qu’il faut remonter à près d’une décennie pour trouver de tels niveaux.

Dans ce contexte, trois dynamiques interdépendantes – dématérialisation, numérisation et financiarisation – altèrent encore plus nos systèmes alimentaires. Les acteurs qui, à une certaine époque, étaient les ardents défenseurs du modèle agro-industriel aujourd’hui critiqué, proposent une « solution innovante » au nom de ce qu’il est convenu d’appeler la quatrième Révolution industrielle. Cette dernière suppose une fusion des technologies qui brouille les lignes entre les domaines physiques, numériques et biologiques. De plus en plus, les données sur les semences circulent autour de la planète, les arômes artificiels « relèvent » nos plats quotidiens et la spéculation financière, fluctuant par le biais de réseaux numériques invisibles, modifie la valeur des ressources sur tous les continents.

Sous le titre « Dématérialisation de l’alimentation : aborder de front les défis de l’ère numérique », le rapport 2018 de l’Observatoire explore les répercussions de ces trois phénomènes sur nos systèmes et nos régimes alimentaires dans ce contexte. Il cherche à savoir comment ces processus altèrent la conception du marché de l’alimentation et comment ils affectent les habitudes alimentaires dans les villes et au-delà. Il analyse la façon dont les cibles de l’action politique changent dans la quête de la souveraineté alimentaire et s’interroge sur la façon dont la réalisation du droit de l’homme à l’alimentation et à la nutrition sera abordée.

(Réseau mondial pour le droit à l’alimentation et à la nutrition / db)

En savoir plus :

Télécharger le rapport de l’Observatoire du droit à l’alimentation et à la nutrition – Dématérialisation de l’alimentation : aborder de front les défis de l’ère numérique 

Site web du Réseau mondial pour le droit à l’alimentation et à la nutrition

À lire également (en anglais):
Rural 21, n° 3/2011: Food security initiatives – a quality check
Rural 21, n° 5/2009: The global crisis
Rural 21, n° 3/2008: New challenges for food security