Comprendre l’agroécologie, les approches régénératives et les habitudes alimentaires des autochtones

Les préjugés et l’étroitesse d’esprit contrarient l’action pour l’alimentation et le climat.

Le rapport intitulé The Politics of Knowledge: Understanding the Evidence for Agroecology, Regenerative Approaches, and Indigenous Foodways (la politique du savoir : comprendre l’agroécologie, les approches régénératives et les habitudes alimentaires des autochtones) a été publié en décembre 2021 par l’Alliance mondiale pour l’avenir de l’alimentation. 

Le système alimentaire industrialisé est un des plus importants facteurs de stress pour la santé de la planète : il produit près d’un quart des émissions mondiales de GES et est responsable de 80 pour cent de la perte de biodiversité. L’agroécologie, les pratiques agricoles régénératives et les connaissances autochtones sont des voies d’accès aux systèmes d’alimentation durable ; elles offrent un moyen de rétablir le lien entre l’être humain et la nature. Les preuves d’existence de ces voies sont multiples mais, disent les auteurs, la priorité ne leur est pas donnée dans les politiques, les finances ou les pratiques car l’étroitesse d’esprit concernant ce qui compte comme preuves valables freine l’action réelle – et sème le doute.  

Le rapport fait la lumière sur les discours les plus courants concernant l’avenir de l’alimentation et aborde les questions de rendement, de potentiel d’application à grande échelle et de viabilité économique. Selon les auteurs, diverses formes de preuves telles que l’expérience vécue, les connaissances traditionnelles, les analyses scientifiques, les récits et les documents évalués par les pairs sont exploitées pour contester les hypothèses. 

Des exemples de preuves sont fournis par des études de cas, notamment un exemple de recherche collaborative paysanne dans les Andes, des exemples d’agroécologie à grande échelle dans l’Andhra Pradesh, au Malawi et au Sénégal, des systèmes alimentaires autochtones en Inde et au Mexique, des mesures de performance agroécologique effectuées par la FAO et des approches régénératives aux États-Unis et en Nouvelle-Zélande.  
 
Principaux résultats : 

  • des exemples profondément ancrés de défense des modes de pensée coloniaux et occidentaux alimentent les préjugés actuels ; 
  • des récits sont utilisés comme outils visant à délégitimer les actions et les marginaliser ;
  • sans une diversité de preuves, nous serons limités à des solutions « miracles » inefficaces et isolées aux énormes problèmes mondiaux auxquels nous sommes confrontés ; 
  • l’agroécologie, les approches régénératives et les habitudes alimentaires des autochtones sont des solutions systémiques qui ont déjà donné des résultats positifs en matière de santé et de nutrition, de sentiment d’utilité et de dignité, de justice sociale et d’action pour le climat à des millions de personnes sur la planète ;   
  • l’actuel système d’évaluation académique doit être réformé de manière à encourager les résultats d’autres publications scientifiques et rapports de politique ; 
  • la recherche participative et les méthodologies féministes génèrent de nouvelles idées vitales qui favorisent le développement agricole communautaire.

Une recommandation majeure du rapport est la suivante. Les bailleurs de fonds et donateurs philanthropiques, publics et privés, sont les catalyseurs d’un programme de recherches et d’actions transformatives qui est transdisciplinaire, est axé sur la justice politique et sociale et la souveraineté alimentaire et remet en cause les intérêts particuliers. Les auteurs notent que le changement des systèmes actuels de recherche, d’éducation et d’innovation surmontera les obstacles structurels tels que la vision des choses à court terme, l’alimentation bon marché et les mesures étriquées de réussite.

70 auteurs collaborateurs venant de 15 pays et organisés en 17 équipes ont participé à ce projet. Ils incluent des organisations et réseaux de praticiens, des chercheurs, des agriculteurs et fournisseurs de dentées alimentaires, des populations autochtones et des fondations œuvrant sur les systèmes alimentaires au niveau national et international.   

(Alliance mondiale pour l’avenir de l’alimentation /ile)

Messages clés

Pour en savoir plus et télécharger le rapport sur le site web de l’Alliance mondiale pour l’avenir de l’alimentation (en anglais)

Commentaires sur les nouvelles

Ajoutez un commentaire

×

Le nom est requis!

Enter valid name

Une adresse e-mail valide est requise!

Enter valid email address

Un commentaire est requis!

Captcha Code Can't read the image? Click here to refresh

Captcha is required!

Code does not match!

* Ces champs sont obligatoires.

Soyez le premier à faire un commentaire
Cookie settings