Petits exploitants agricoles utilisant un système d’irrigation. Le nouveau projet d’exploitation des données vise à aider les petits exploitants agricoles à éradiquer la faim.
Photo: © IFPRI

Ceres2030 – bien exploiter les données

Lancée par l’université Cornell, l’IIDD et l’IFPRI, l’initiative Ceres2030 vise à évaluer d’un œil critique les avantages, coûts et compromis des interventions agricoles, afin d’obtenir un consensus mondial sur ce qu’il en coûtera d’éradiquer durablement la faim et ce que seront les meilleurs moyens de parvenir à ce résultat.

Une nouvelle initiative appelée Ceres2030 a été lancée lors de la réunion annuelle mondiale du Comité de la sécurité alimentaire mondiale, organisée au siège de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) à Rome, Italie, le 16 octobre 2018, par l’université  Cornell /USA, l’Institut international de développement durable (IIDD) et l’Institut international de recherche sur les politiques alimentaires (IFPRI).

Elle bénéficie d’une subvention de 3,1 millions USD (sur trois ans) de la Fondations Bill & Melinda Gates et du ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ).

L’initiative Ceres2030 cherche à savoir comment nous pouvons utiliser les données actuellement disponibles pour faciliter l’accès à une alimentation nutritive pour les plus de 820 millions de personnes confrontées à l’insécurité alimentaire, tout en restant dans les limites environnementales de notre planète. Elle cherche également à connaître le coût de ces solutions.

Les chercheurs veulent constituer une banque de connaissances aussi riche que possible dans le domaine de la recherche agricole, établir des protocoles d’examen systématique, créer des outils contre le risque de biais puis « creuser » afin de trouver les interventions les plus efficaces pour contribuer à éradiquer la faim. Ces outils devront être librement accessibles aux chercheurs, où qu’ils soient.

L’initiative associe des techniques de modélisation très évoluées et des témoignages d’experts pour renforcer la communauté mondiale de développement agricole et l’aider à faire des investissements prioritaires conformes à la réalisation de l’objectifs de développement durable (ODD 2 – faim « zéro ») d’ici à 2030.

À ce jour, Ceres2030 a eu recours au traitement automatique du langage naturel pour agréger plus de 25 000 articles individuels tirés de 3 500 revues et bases de données d’organisations majeures (par ex. FAO, CGIAR, Banque mondiale) et voir comment leur contenu aborde les questions primordiales qui se posent dans le domaine de l’agriculture.

Consulter le site web de l’initiative Ceres2030 (en anglais) : ceres2030.org

(Université Cornell/ile)