Au Bangladesh, un père traverse une rivière en crue pour conduire son fils à l’école.
Photo: ©IFAD / GMB Akash
<< Première < Précédente Page 1 Page 2 Page 3 Suivante > Dernière >>
Selon des experts du PIK, le réchauffement de la planète va accroître les risques d’inondation partout dans le monde. Par conséquent, il faut investir dès maintenant dans des mesures d’adaptation supplémentaires visant à protéger des millions de personnes des inondations catastrophiques dans les années qui viennent.

En janvier 2018, les experts de l’Institut de recherche de Potsdam sur les effets du changement climatique (PIK) ont prévenu que les variations de précipitations dues au réchauffement de la planète allaient augmenter les risques d’inondation partout dans le monde. Aujourd’hui déjà, les inondations fluviales sont au nombre des catastrophes naturelles les plus courantes et dévastatrices.

Les experts ont calculé l’accroissement nécessaire de protection contre les inondations à l’échelle mondiale jusque dans les années 2040, avec ventilation des résultats au niveau des régions et des villes. Ils constatent que les besoins d’adaptation sont les plus importants aux États-Unis, dans certaines régions de l’Inde et d’Afrique, en Indonésie et en Europe centrale. À défaut de prendre des mesures appropriées, des millions de personnes seront exposées à de graves inondations.

L’augmentation des risques d’inondations fluviales au cours des 2 ou trois décennies à venir sera due à la quantité de gaz à effet de serre déjà émise dans l’atmosphère et ne dépendra par conséquent pas de notre volonté ou non de limiter le réchauffement de la planète.

<< Première < Précédente Page 1 Page 2 Page 3 Suivante > Dernière >>