16.01.2018

Toutefois, selon Sadhguru, au cours de la Révolution verte, de grandes quantités d’arbres ont été abattus au cours des 35 à 40 dernières années. Les précipitations restent les mêmes, mais la majeure partie de l’eau n’est pas stockée. En 1998, les Nations unies ont prédit que 60 pour cent du territoire indien seraient désertifiés d’ici à 2025.

Toujours selon Sadhguru, de plus en plus de personnes plantent actuellement des arbres en Inde. Les organisations s’efforcent de battre les records de plantation d’arbres et environ 160 000 écoles participent à des concours de plantation. Sadhguru a déclaré que la mise en avant des besoins actuels de la population était un élément clé de ces campagnes.

Toutefois, il a été tout aussi important d’obtenir le soutien du gouvernement et plus particulièrement du ministère de l’Économie. Sadhguru a également insisté sur le rôle des arbres dans l’abandon de la culture du riz au profit de l’horticulture le long des cours d’eau, ce qui ne peut qu’encourager les gens, et notamment les enfants, à revenir à leur ancien régime alimentaire riche en fruits.

L’économie de la restauration 

Karin Kemper, directrice principale des pratiques mondiales de l’environnement et des ressources naturelles à la Banque mondiale, s’est penchée sur les aspects plus généraux  de « l’économie de la restauration ».