Des agriculteurs font la queue à un point d'enregistrement pour recevoir de l'aide pendant la saison de cultures, en Somalie, en mai 2020. La pandémie de COVID-19 met les systèmes agroalimentaires en péril.
Photo: ©FAO

Une alliance pour lutter contre la crise alimentaire

La Coalition en faveur de l'alimentation lancée récemment vise à mettre en place une alliance mondiale constituée d’un réseau de gouvernements nationaux, d'organisations internationales, de leaders d'opinion, de sociétés civiles et du secteur privé collaborant dans le cadre d’une action mondiale concertée pour faire face aux risques que la COVID-19 fait peser sur le systèmes agroalimentaires.

Pour renforcer l’action concertée qu'il est nécessaire de mettre en œuvre afin d'empêcher que l'urgence sanitaire liée au COVID-19 ne provoque une crise alimentaire mondiale catastrophique, l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a, en novembre 2020, lancé officiellement la Coalition en faveur de l'alimentation.

La Coalition en faveur de l'alimentation est une alliance volontaire multisectorielle à parties prenantes multiples, mise en place afin de soutenir les initiatives novatrices visant à assurer l'accès à la nourriture à l'échelle mondiale, à renforcer la résilience des systèmes agroalimentaires et à rendre ces systèmes plus durables.

Plus de 30 pays ont manifesté leur désir de rejoindre la Coalition en faveur de l'alimentation


L'idée a d'abord été suggérée par le gouvernement italien et plus de 30 pays ont déjà manifesté leur désir de rejoindre le réseau. La coalition appuiera les efforts en cours et à venir en vue de surmonter les effets perturbateurs de la pandémie et d'aider les pays à se remettre sur la voie de la réalisation des Objectifs de développement durable d'ici à 2030, en particulier l'élimination de la faim et de la pauvreté.

L'intérêt pour la Coalition en faveur de l'alimentation parmi les membres du G-20 est évident, ce qui témoigne de l'existence d'une base potentielle de ressources et de capacités de promotion pour ce qui est des connaissances spécialisées, de l'engagement politique et de la mobilisation de fonds. 

Les ministres du Costa Rica, d'Israël, d'Italie et du Nigéria, ainsi que les ambassadeurs de Chine et des États-Unis d'Amérique ont participé aux débats organisés à l'occasion du lancement de la Coalition.

La crise sanitaire actuelle aura des effets de long terme sur la sécurité alimentaire 


Le COVID-19 risque d'entraîner jusqu'à 132 millions de personnes sous-alimentées supplémentaires à l'échelle mondiale cette année, lesquelles s'ajouteront aux 690 millions de personnes qui souffraient de la faim en 2019, ce qui illustre bien le défi que pose la pandémie pour ce qui de l'objectif d'éradiquer la faim d'ici à 2030.

En outre, la crise sanitaire actuelle aura des effets à long terme sur la sécurité alimentaire, puisqu'elle affecte la production, la santé des agriculteurs et leur accès aux marchés, les emplois et les moyens d'existence en milieu rural, et entraîne une diminution de l'offre et de la demande en produits alimentaires dans les zones rurales comme urbaines ce qui a des conséquences négatifs sur le plan nutritionnel, a déclaré le Directeur général de la FAO QU Dongyu.

Dans ce contexte, la Coalition en faveur de l'alimentation vise à œuvrer pour une action unifiée à l'échelle mondiale face au COVID-19 et aux risques qu'elle représente pour les systèmes agroalimentaires. L'alliance comprend un fonds d'affectation spéciale et une plateforme Internet permettant aux participants d'accéder à un ensemble d'informations et de données sur les projets, ainsi qu'au financement et aux types d'assistance nécessaires pour de nombreux projets sur le terrain.

Faire face aux crises déclenchées par la pandémie de COVID-19


La FAO a élaboré des fiches détaillées, qui seront régulièrement mises à jour. Les domaines d'intérêt vont des politiques intégrées de protection sociale en Amérique latine, au soutien des travailleurs agricoles migrants en Asie centrale et en Europe de l'Est, en passant par le renforcement des capacités de lutte contre la résistance aux antimicrobiens en Afrique.

En juillet, la FAO a lancé le Programme d'intervention et de redressement dans le contexte de la COVID-19, qui s'articule autour de sept domaines d'activité prioritaires dans l'objectif d'aider les pays à faire face aux crises immédiates déclenchées par la pandémie, mais aussi à se préparer au redressement et à la reconstruction des systèmes agroalimentaires en mieux. La Coalition en faveur de l'alimentation tirera parti du soutien politique, financier et technique de haut niveau pour permettre des actions rapides et dynamiques qui répondent aux besoins et aux demandes des pays recensés dans le cadre du Programme.

(FAO/ile)

Plus d’informations sont disponibles sur le site internet de la FAO

Commentaires sur les nouvelles

Ajoutez un commentaire

×

Le nom est requis!

Enter valid name

Une adresse e-mail valide est requise!

Enter valid email address

Un commentaire est requis!

Google Captcha est obligatoire!

* Ces champs sont obligatoires.

Soyez le premier à faire un commentaire
Cookie settings