Des enfants mangent à Aweil, Soudan du Sud, 2018. Pendant la morte saison, de nombreuses familles n’ont pas grand-chose à manger et les mères font tout ce qu’elles peuvent pour survivre.
Photo: ©FAO/Stefanie Glinski
<< Première < Précédente Page 1 Page 2 Page 3 Page 4 Suivante > Dernière >>
Le nombre de personnes souffrant de la faim en Afrique a encore augmenté entre 2015 et 2017. En 2017, 20 per cent de la population africaine, essentiellement subsaharienne, souffrait de malnutrition.

Selon un rapport conjoint des Nations unies publié en février 2019, la faim continue de progresser en Afrique où une personne sur cinq en est victime. Ce constat menace les efforts d’éradication déployés sur le continent pour atteindre les objectifs de Malabo 2025 et du Programme de développement durable 2030, en particulier l’Objectif de développement durable 2 (ODD 2, Faim zéro).

Plus d’Africains continuent de souffrir de sous-alimentation plus qu’ailleurs dans le monde. Selon les derniers chiffres, 20 pour cent de la population africaine était sous-alimentée en 2017. Sur les 257 millions de personnes qui souffrent de la faim en Afrique, 237 millions vivent en Afrique subsaharienne et 20 millions en Afrique du Nord.

Le rapport annuel des Nations unies indique que comparativement à 2015, on compte 34,5 millions de personnes sous-alimentées de plus en Afrique, dont 32,6 millions en Afrique subsaharienne et 1,9 million en Afrique du Nord.

<< Première < Précédente Page 1 Page 2 Page 3 Page 4 Suivante > Dernière >>