En Somalie, près de la moitié de la population est en situation d'insécurité alimentaire mais. Selon la FAO, une aide humanitaire délivrée en temps opportun a permis d'éviter la famine jusqu'à présent, il est cependant important qu'elle se poursuive. La situation à travers la région devrait encore se détériorer dans les prochains moins avec le début de la saison sèche et un démarrage précoce de la saison creuse.

La sécurité alimentaire des éleveurs suscite de vives inquiétudes en Ethiopie, au Kenya et en Somalie, où les taux de mortalité animale sont élevés et où la production laitière tirée du bétail survivant a fortement baissé, entraînant des conséquences négatives sur la sécurité alimentaire et la nutrition.

Les prix du bétail ont chuté en raison de l'état physique déplorable des animaux et à cela s'ajoute la hausse des prix des céréales. Tous ces éléments ont contribué à limiter l'accès des éleveurs à l'alimentation.