À l’occasion de la signature du protocole d’entente en automne de 2016 en Corée du Sud. <br/>Photo: Rural Development Administration (RDA)

À l’occasion de la signature du protocole d’entente en automne de 2016 en Corée du Sud.
Photo: Rural Development Administration (RDA)

AfricaRice et la République de Corée redynamisent les programmes de sélection variétale

Un partenariat stratégique conclu dans le cadre de l’Initiative afro-coréenne de coopération sur l’alimentation et l’agriculture en Afrique (KAFACI) entend développer une nouvelle génération de variétés de riz productives et tolérantes aux stress et élargir le patrimoine génétique du riz africain.

L’Administration du développement rural (RDA) de la République de Corée et le Centre du riz pour l’Afrique (AfricaRice) ont conclu un partenariat stratégique dans le cadre de l’Initiative afro-coréenne de coopération sur l’alimentation et l’agriculture en Afrique (KAFACI) pour accélérer la mise au point d’une nouvelle génération de variétés de riz productives et tolérantes aux stress en vue de satisfaire les besoins urgents des producteurs et des consommateurs de riz en Afrique.

KAFACI vise à contribuer à la sécurité alimentaire et à une croissance économique renforcées en Afrique par une agriculture modernisée en capitalisant sur l’expérience, la connaissance et les ressources de la République de Corée.

Le partenariat va élargir le patrimoine génétique du riz africain avec des caractères liés au rendement élevé et à la qualité provenant du matériel génétique du riz coréen. Il compte également renforcer la capacité de sélection rizicole africaine par la formation de sélectionneurs nationaux de riz, notamment par l’application de la culture d’anthère qui a un potentiel élevé d’accroissement des rendements rizicoles en Afrique. Pour ce faire, des infrastructures pour la culture d’anthère seront mises en place au centre de formation régional situé à la station d’AfricaRice à Saint-Louis au Sénégal.

Le partenariat appuiera des efforts de multiplication et de diffusion des semences de variétés de riz récemment homologuées, ce qui va contribuer au renforcement des systèmes semenciers nationaux. Il contribuera également à établir un fort réseau de recherche de chercheurs de l’Administration du développement rural de Corée (RDA) et d’Afrique travaillant sur la sélection rizicole pour l’Afrique.

Le projet sera coordonné conjointement par un expert en sélection rizicole coréen mis à la disposition d’AfricaRice par le RDA et par un chercheur d’AfricaRice. Le projet couvrira les 20 pays africains suivants : Angola, Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Éthiopie, Gabon, Ghana, Kenya, Malawi, Mali, Mozambique, Nigeria, Ouganda, République démocratique du Congo, Rwanda, Sénégal, Soudan, Tanzanie, Zambie et Zimbabwe.

« Il s’agit là d’un partenariat d’une grande importance qui permettra à AfricaRice de redoubler d'efforts pour atteindre les objectifs communs d’amélioration de la sécurité alimentaire et de réduction de la pauvreté en Afrique à travers des avancées dans la recherche rizicole et la formation de sélectionneurs-riz » a déclaré Dr Roy-Macauley, Directeur général d’AfricaRice, à l’occasion de la signature du protocole d’entente en automne de 2016.

Les agriculteurs africains cultivent principalement du riz pluvial, obtenant des rendements d'environ deux tonnes par hectare. C'est beaucoup moins que les rendements rizicoles moyens dans le monde, qui s’élèvent à environ quatre tonnes par hectare. Par conséquent une grande partie du riz consommé en Afrique est importé d'Asie. Les objectifs d’autosuffisance rizicole sont poursuivis par de nombreux pays africains comme moyen d’atteindre la sécurité alimentaire et de réduire la facture des importations de riz.

La République de Corée possède des ressources génétiques, connues sous l’appellation de riz de type Tongil, doté d’un potentiel de rendement élevé (près de 6 à 8 tonnes par ha de riz usiné). La variété Tongil à haut rendement, issue du croisement indica-japonica a lancé la Révolution verte en République de Corée, transformant le pays importateur de riz en un producteur autosuffisant dans les années 1970.

La nouvelle initiative RDA-AfricaRice reposera sur le succès d’un projet pilote conjoint qui a évalué les lignées de sélection de riz coréen à la station de recherche régionale d’AfricaRice à Saint-Louis, au Sénégal, entre 2015 et 2016. Certaines des lignées ont été nommées pour les essais multi-environnementaux à travers le Groupe d’action Sélection et amélioration variétale du riz en Afrique. Plusieurs variétés améliorées issues de ces croisements entre les variétés élite coréennes et les variétés africaines sont en train d’être testées.

(AfricaRice/wi)