La GIZ a lancé un programme d’électrification rurale qui encourage l’utilisation des énergies renouvelables au Togo.
Photo : © Shutterstock

Accès décentralisé aux énergies durables au Togo

ProEnergie, un nouveau projet germano-togolais mis en œuvre par la GIZ pour le compte du ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ), aide les institutions gouvernementales et privées à électrifier les zones rurales grâce à des solutions d’énergies renouvelables dans le cadre de l’adaptation au changement climatique.

Environ 83 pour cent de la population rurale du Togo n’a pas accès à l’électricité. 56 pour cent de l’énergie électrique produite est d’origine thermique et 76 pour cent de l’énergie consommée provient de la biomasse. Le secteur énergétique souffre d’un manque de réglementation et il sera difficile d’atteindre l’objectif fixé par le gouvernement togolais, à savoir atteindre un taux d’électrification de 50 pour cent d’ici à 2024.

L’accès à l’énergie, à un prix raisonnable, doit permettre d’améliorer la vie quotidienne des ménages et de rationaliser, d’optimiser et d’utiliser efficacement et effectivement les ressources énergétiques actuelles.

En avril 2018, la GIZ a lancé ProEnergie, un programme d’électrification rurale encourageant l’utilisation des énergies renouvelables à Lomé, la capitale du Togo. Le financement du projet est assuré par la GIZ et la banque allemande de développement, la KfW.

Le projet dynamisera divers efforts consentis par le gouvernement pour accélérer l’accès à l’électricité dans les zones rurales du pays.

ProEnergie s’est fixé trois objectifs :
(1) améliorer les capacités de l’Agence togolaise d'électrification rurale et des énergies renouvelables dans la décentralisation de l’alimentation électrique ;
(2) aider les institutions togolaises à réglementer l’approvisionnement en énergie durable ; et
(3) soutenir des modèles d’activité viables en matière d’électrification rurale.

Les objectifs intrinsèques des indicateurs ProEnergie sont les suivants : améliorer l’accès aux ressources énergétiques durables, assurer l’organisation de formations et d’ateliers pour assurer l’entretien de différents accès à l’énergie (panneaux solaires, fourneaux améliorés), promotion des effets positifs de la régénération des ressources et réalisation de progrès réels et concrets pour les ménages isolés gérés par des femmes.
Les activités ont démarré ; les opérateurs et les partenaires sont au travail dans différentes régions pour collecter des données, et les opérations de soutien et de conseil des institutions togolaises sont engagées.

(giz/wi)

 

En savoir plus:

Source: giz Newsletter