Selon l'OMT, les économies émergentes devraient enregistrer 57 % des arrivées de touristes internationaux d'ici à 2030.
Photo: © OMT

2017 est l’Année internationale du tourisme durable pour le développement

Le tourisme est un secteur économique important dans de nombreux pays émergents et en déve-loppement. Le tourisme durable peut contribuer à réduire la pauvreté et à préserver l’environnement. Il peut en outre favoriser la compréhension mutuelle et contribuer ainsi à la paix et à la sécurité.

L’Assemblée générale des Nations unies a proclamé l’année 2017 comme celle du tourisme du-rable pour le développement, rappelant ainsi le potentiel du tourisme de faire progresser le Pro-gramme mondial de développement durable à l’horizon 2030 et les 17 Objectifs de développe-ment durable (ODD).

L’Année internationale vise à encourager le passage à des politiques, à des pratiques commer-ciales et à un comportement du consommateur allant dans le sens d’un tourisme plus durable sus-ceptible de contribuer efficacement à la réalisation des ODD.

S’il est bien géré, le secteur du tourisme, qui représente 7 pour cent des exportations mondiales, un emploi sur 11 et 10 pour cent du PIB mondial, peut favoriser une croissance économique inclu-sive, l’inclusion sociale et la protection du patrimoine culturel et des biens naturels.

L’année internationale a pour but de promouvoir le rôle du tourisme dans les cinq grands do-maines suivants :

  • Croissance économique inclusive et durable ;
  •  Inclusion sociale, emploi et réduction de la pauvreté ;
  • Utilisation rationnelle des ressources, protection de l’environnement et changements clima-tiques ;
  • Valeurs culturelles, diversité et patrimoine ;
  • Compréhension mutuelle, paix et sécurité.

Le tourisme durable offre une véritable chance aux pays émergents et en développement. Quand il est conçu dans un véritable souci de durabilité, une myriade d’acteurs dans une région donnée peuvent tirer profit du secteur du tourisme, y compris les agriculteurs, qui peuvent, par exemple, offrir des denrées principalement produites sur place.

Le tourisme durable devrait également inciter à une meilleure compréhension entre différentes cultures et contribuer ainsi à une plus grande tolérance et, finalement aussi, à éviter les conflits et à encourager les efforts de paix.

Le tourisme durable doit en outre être conçu de façon à assurer une protection maximale de l’environnement et du climat. Idéalement, le tourisme durable constituera un moyen de protéger et de restaurer la biodiversité.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le Portail de l’Année internationale du tourisme durable pour le développement :

Rural 21 a publié un numéro sur le tourisme durable. Consultez les articles en ligne ou commandez ce numéro.

(OMT/ile)