Ces troncs abattus de façon illégale ont été confisqués par la police en Indonésie.
Photo: © Sofi Mardiah pour CIFOR

28.12.2016

<< Première < Précédente Page 1 Page 2 Page 3 Suivante > Dernière >>

Le rapport présenté par une équipe de recherche internationale illustre les conséquences planétaires de l'abattage illégal de bois pour l'environnement, l'économie et les sociétés.

L'abattage et le commerce illégaux de bois génèrent un coût de plus de 152 milliards de dollars US par an à l'échelle planétaire et perturbent à la fois l'environnement, l'économie et les sociétés civiles. Les lois et les réglementations existantes ne suffisent pas actuellement pour contrecarrer les activités criminelles dans ce secteur. C'est là la conclusion d'un rapport récent de la Fédération internationale des instituts de recherche sur la forêt (International Union of Forest Research Organizations/IUFRO). « S'il veut agir de façon efficace contre ce fléau, le monde politique doit tenir compte des trois aspects les plus importants du problème : l'abattage informel de bois, l'émergence de réseaux criminels et la transformation de forêts en surfaces cultivées » estime Pr Dr Daniela Kleinschmit, de la faculté de l'environnement et des ressources naturelles de l'université de Fribourg, qui est l'auteure principale du rapport auquel ont contribué plus de 40 chercheurs du monde entier.

Le rapport explique comment les accords commerciaux conclus entre différents pays pour garantir la légalité de l'origine du bois ont en fait conduit à déplacer le commerce illégal vers d'autres marchés moins réglementés.

<< Première < Précédente Page 1 Page 2 Page 3 Suivante > Dernière >>